Des vis retrouvées dans la purée dans des crèches

Des corps étrangers ont été retrouvés dans des purées fournies aux crèches par la société Elior, géant de la restauration collective.
Des corps étrangers ont été retrouvés dans des purées fournies aux crèches par la société Elior, géant de la restauration collective. - Photo d’illustration - Pascal Bonniere - VDNPQR

Une vis dans la purée dans une crèche Babilou de Bagnolet en octobre 2018, un os d’un centimètre, dur et pointu dans l’assiette d’un enfant, émergeant de la purée, dans une autre crèche Babilou, cette fois à Suresnes (Hauts-de-Seine)… Plusieurs accidents ont été évités de justesse entre juin 2018 et février 2019 et, à chaque fois, les responsables de crèche ont pris en photo les objets incriminés.

https://media.giphy.com/media/RH89nR1YkoYQl8r6Ky/giphy.gif

La cellule d’investigation de France info a enquêté dans les coulisses de la société Elior, numéro 1 de la restauration collective en France. L’enquête a révélé des défaillances dans le contrôle de la nourriture à destination des nourrissons.

En 2017, déjà, la cuisine centrale de Thiais, dans le Val-de-Marne, où Elior fabrique la totalité des purées destinées aux bébés des crèches d’Ile-de-France, avait été classée à risque par la société Elior. Cette situation était donc connue au sein de la société.

À la suite des incidents constatés dans les crèches, Elior a mis à la disposition de ses partenaires, notamment le réseau de crèches Babilou, une plateforme de signalement des incidents et a promis d’étudier l’installation d’un détecteur de métaux sur le site de production. Interrogée par France info, la société Elior souligne qu’aucun enfant n’a été blessé et ajoute que de nouvelles procédures ont été mises en place pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent.