(VIDEO) Annecy : un nouveau commandant à la brigade de recherches

La cérémonie de prise de commandement a eu lieu vendredi 18 octobre 2019 à la caserne Dessaix d’Annecy.
La cérémonie de prise de commandement a eu lieu vendredi 18 octobre 2019 à la caserne Dessaix d’Annecy.

Il a revêtu l’uniforme pour la cérémonie, mais travaille habituellement en civil comme les 11 membres de son unité. Le lieutenant Patrick Burgaleta, 45 ans, a pris le commandement de la brigade de recherches (BR) d’Annecy, le 18 octobre, en remplacement de la capitaine Anne-Charlotte Douchet, partie à Dijon. Un cap important dans une carrière débutée en 1996 et qui a vu cet Annécien de naissance passer par Allevard, Die et Givors, avant d’intégrer la brigade de recherches de la cité lacustre en 2011 et de devenir officier de gendarmerie (promotion Colonel Beltrame) l’an dernier.

« Dossiers d’ampleur »

Patrick Burgaleta est désormais à la tête d’une unité en première ligne dans les grosses affaires du bassin annécien. La BR annécienne a, par exemple, travaillé sur le cambriolage retentissant à l’Auberge du Père Bise en 2018 ou sur l’affaire Strady, du nom de cet homme condamné à 18 ans de réclusion criminelle début octobre à Annecy pour des tentatives de viol.

« C’est un service d’enquête qui n’a vocation à faire que des enquêtes judiciaires au profit des unités d’Annecy », explique le lieutenant. Les dossiers sont confiés à la brigade de recherches en raison « de la sensibilité de l’affaire ou de la sérialité », comme en cas de vagues de cambriolages.

À la BR, les gendarmes ont plusieurs qualités essentielles : « Une vraie appétence pour la police judiciaire, un sens de l’enquête, une grande disponibilité, du sang-froid et le recul pour traiter les dossiers d’ampleur », souligne le nouveau commandant.

Pour mener ces enquêtes complexes, il compte sur son «onze», telle une équipe de foot. « On essaye de travailler en collectif. »