Un enfant de 8 ans poignarde le conjoint violent de sa mère

Le 10 septembre dernier, un enfant de 8 ans voit le conjoint de sa mère frapper celle-ci. Pour la défendre, il saisit un couteau et poignarde l’homme à deux reprise. - Photo d’illustration © 123RF
Le 10 septembre dernier, un enfant de 8 ans voit le conjoint de sa mère frapper celle-ci. Pour la défendre, il saisit un couteau et poignarde l’homme à deux reprise. - Photo d’illustration © 123RF

Les faits sont relatés par nos confères de Ouest-France. Mardi 10 septembre, un garçon de 8 ans est intervenu alors que son beau-père frappait sa mère. Ce n’était pas la première fois que l’homme était violent avec sa compagne chez qui il vivait avec les deux enfants de cette dernière à Challans, près de l’île de Noirmoutier, en Vendée. « Lorsqu’elle a été entendue, elle a relaté au moins trois autres faits de violences assez importants, sans qu’elle n’ait jamais déposé plainte », indique Éric Bret, le vice-procureur des Sables-d’Olonne.

« Il va me tuer, il va me tuer »

« Madame s’est mise à hurler en disant : il va me tuer, il va me tuer » explique le vice-procureur. L’un des enfants de la dame, âgé de 8 ans, était dans sa chambre au moment des faits, alors que sa sœur, plus âgée, était sortie. En entendant ça, le petit garçon a réagi en voulant sauver sa maman. « Il voit sa mère se faire frapper et il essaie de les séparer. N’y arrivant pas et étant bousculé par monsieur, il prend un couteau. » Avec le couteau, il frappera deux fois le compagnon de sa mère, une fois dans le bas du dos et une seconde fois dans le torse, avant de s’enfuir chez les voisins.

L’homme condamné

Les secours appelés, l’homme violent sera transporté au CHU de Nantes d’où il sortira quelques jours plus tard avant d’être placé en garde à vue. Mercredi 18 septembre, il a été jugé en comparution immédiate et a été condamné à 5 ans de prison dont 3 ans ferme puis incarcéré dans la foulée.

La mère violentée a reçu une interruption totale de travail de dix jours. L’enfant, de son côté, ne devrait pas être poursuivi pour les coups de couteau.