Pays de Gex : quels sont les prix d’achat dans l’immobilier ?

Les programmes neufs continuent de fleurir dans le Pays de Gex, même dans le sud gessien, comme ici à Péron.
Les programmes neufs continuent de fleurir dans le Pays de Gex, même dans le sud gessien, comme ici à Péron.

Faire construire, acheter une maison, un appartement… Autant de possibilités pour devenir propriétaire. Mais est-ce possible pour tous les Gessiens ? Pas si sûr, au vu des prix affichés. La chambre des notaires de l’Ain vient de dévoiler ses chiffres pour 2019 et livre une analyse de ces résultats.

1

Acheter

un appartement

dans l’ancien

Concernant le Pays de Gex, le prix médian d’un appartement dans l’ancien est de 3 920 € contre 3 890 € le m2 l’année dernière. De manière générale ce sont les T3 qui se vendent le plus, ils représentent 36 % des ventes, contre 18,3 % pour les T4 et 9 % pour les T5. « Le Pays de Gex qui était clairement un marché d’investisseur s’est inversé, analyse la présidente des notaires, les personnes qui habitent dans le secteur achètent leurs biens. »

Les chiffres évoluent bien entendu selon les communes gessiennes : « A Gex, le marché a encore évolué. Il se vend autant de T2 que de T3, alors que l’an dernier le T2 représentait à lui seul 44 % du marché. Il y a également une forte baisse des prix (-2,6 %) avec un prix médian qui passe de 4 040 € à 3 550 €. A Ferney-Voltaire, l’évolution du prix au m2 est en chute libre avec une baisse de 6,6 %. Avec le nombre de programmes neufs sur Ferney, il n’était pas possible que le marché de l’ancien ne décroche pas. »

2

Acheter

un appartement

dans le neuf

Le marché du neuf est toujours en plein essor dans le Pays de Gex : « Il y a une multitude de programmes immobiliers qui malgré le nombre trouvent preneur. Le neuf dans l’Ain a vu son prix médian chuter de 3 % alors que dans le Pays de Gex il affiche une augmentation de 1 %. » Comptez un prix au m2 de 5 170 € dans le Pays de Gex ! A noter que ces prix augmentent encore dans les grandes villes gessiennes : 6 500 € du m2 à Divonne, 5 430 € à Gex, 5 570 € à Ferney-Voltaire (+5 % par rapport à 2018 !). A Saint-Genis-Pouilly, le marché à la particularité d’être très axé sur le T3. Ainsi, le prix médian du T3 est à 5 280 € alors que celui du T4 est à 3 940 €.

On constate que les prix du neuf sont plus élevés dans l’Ain que dans le Rhône et que globalement les prix sont 2,6 fois plus importants que dans l’ancien.

3

Acheter

une maison,

quel budget ?

« Il s’est surtout vendu des maisons 6 pièces et le budget moyen a augmenté. A Divonne, les prix affichent une baisse de 3 %, mais il y a également des ventes dans les extrêmes avec des biens à plus d’un million d’euros. A Gex, 90 % du marché représente des maisons de 5 à 6 pièces ou plus. Les prix sont stables et le budget moyen des couples se situe autour des 575 000 €. »

A Ferney, peu de chances de trouver une maison au vu de la configuration de la ville… C’est du côté de Prévessin qu’il faut se tourner, avec des prix en forte hausse (+7 %).

A Saint-Genis-Pouilly, idem, pas de marché de la maison, aucune statistique ne ressort du côté de la chambre des notaires.

A titre de comparaison, près de Bellegarde-sur-Valserine, le budget autour de la petite maison se situe autour des 200 000 €.

Est-il encore possible d’acheter un terrain et de construire?

Dans tout ça est-il encore possible d’acheter un bout de terrain et de faire construire sa maison ? Depuis plusieurs années, les promoteurs s’arrachent la moindre parcelle de terrain pour de vastes projets immobiliers. Une ancienne maison gessienne se vend et c’est un petit immeuble qui prend rapidement sa place… Même les communes voient leurs réserves foncières disparaître peu à peu et éprouvent des difficultés à mettre des terrains à disposition pour des bâtiments publics. Le simple habitant peut-il alors se porter acquéreur d’un terrain et faire naître sa propre construction ?

« Dans le Pays de Gex, ce sont les petites surfaces de moins de 600m2 que l’on retrouve sur le marché, explique la chambre des notaires de l’Ain. C’est toujours la même rengaine : le budget des ménages n’est pas extensible et devant l’envolée des prix, il faut réduire les surfaces si l’on veut s’en sortir. L’évolution du prix sur les terrains de 600m2 est de 8 %, ce qui nous situe le prix au m2 autour de 465 € soit un budget de 227 500 € environ. Sur les surfaces plus grandes, le prix est plus élevé soit un budget de plus de 300 000 € pour le terrain… Autant dire que le coût total de la construction est plus qu’important et que la plupart du temps le terrain est plus onéreux que la construction elle-même. »

Sorry, the PDF couldn't be displayed