Cornier: le parquet fait appel après la relaxe de l’enseignant accusé d’agressions sexuelles

Cornier: le parquet fait appel après la relaxe de l’enseignant accusé d’agressions sexuelles

Accusé d’agressions sexuelles par 17 de ses anciens très jeunes élèves, l’ancien directeur de l’école maternelle de Cornier a pu repartir libre du tribunal de Bonneville jeudi 19 septembre. A l’issue du procès, le tribunal a en effet prononcé la relaxe complète de l’ancien enseignant. Aucune charge n’a donc été retenue contre lui.

Une décision qui a beaucoup choqué les familles des enfants dont la plupart restent convaincues de la culpabilité de l’enseignant. Dans ce contexte, et malgré un dossier d’accusation qui a révélé ses failles, le procureur Patrice Guigon a choisi de faire appel devant la cour de Chambéry. « Le dossier de la procédure va dès lors être transmis à la cour d’appel de Chambèry qui procédera à un second examen de cette affaire », explique le procureur.