Nantua : Monique Pascal s’en est allée…

Monique Pascal fut correspondante de notre journal de 2005 à 2008.
Monique Pascal fut correspondante de notre journal de 2005 à 2008.

Née à Lyon le 9 avril 1948, elle passe ses premières années dans la capitale des Gaules, avant que ses parents s’installent à Oyonnax. Son père, Marcel Cardona, un pied-noir arrivé en métropole pendant la seconde guerre mondiale exerce alors la profession de coiffeur, rue Pasteur à Lyon. C’est dans cette ville qu’il rencontre en 1945 sa future épouse Gabrielle, originaire de Beynost, avec qui il aura deux filles : Monique et Chantal.

Jeune, Monique Pascal fut marquée à jamais par un voyage en 1958 avec ses parents et sa sœur sur la terre de ses aïeux en Algérie, alors en plein conflit. C’est certainement de là que lui vient son attachement à Albert Camus qu’elle chérissait par-dessus tout. Il y avait aussi dans son panthéon personnel Jean-Paul Sartre et… Napoléon 1er.

Mariée en première noce à Bernard Grasset, elle a en 1969 une fille prénommée Isabelle. Elle travaille alors dans le milieu du secrétariat, notamment médical, à Oyonnax. Après son divorce, elle se remarie avec Jacques Pascal d’Apremont avec qui elle aura en 1983 un fils Julien. Par la suite, deux autres bonheurs viendront : ses petits-enfants Mattéo et Zena.

Monique était une personne cultivée, attachante et généreuse avec un sens de l’humour à toute épreuve, un brin fantasque et exubérante. Belle plume, elle avait noué avec les habitants de Nantua un lien étroit avec ses articles de presse dans cette cité qu’elle aimait par-dessus tout et où elle s’était installée en 2008, après un parcours de vie parfois difficile…