(VIDEO) Meythet : les travaux du parc des Toriolets vont enfin commencer

Le futur parc des Toriolets a été imaginé comme un poumon vert à Meythet. (Photo
: Ville d’Annecy)
Le futur parc des Toriolets a été imaginé comme un poumon vert à Meythet. (Photo : Ville d’Annecy)

Créer de la mixité sociale et intergénérationnelle. C’est à partir de cette idée qu’a été imaginé le nouveau quartier des Toriolets à Meythet. Annoncé depuis 2016, le premier coup de pelle devrait finalement avoir lieu « entre la fin de l’année 2019 et le début de l’année 2020 », annonce Christiane Laydevant, maire déléguée de la commune.

180 logements intergénérationnels

Ce nouveau quartier verra le jour à l’emplacement de l’ancien terrain de football et du parking attenant, sur une surface de 25 000 m². « On doit encore définir le nombre exact, mais il y aura environ 180 logements, dont une partie seront sociaux », poursuit l’élue. La commune souhaite mettre l’accent sur l’aspect intergénérationnel de ce projet, grâce à une grande mixité de ses futurs habitants. « Une soixantaine de logements sera réservée pour les personnes âgées, qui souhaitent rester à domicile plutôt qu’être placées en Ehpad ».

Des espaces communs dédiés aux rencontres seront également mis en place dans les bâtiments (par exemple avec des salles de maintien en forme) ou mis à la disposition d’associations pour organiser des activités. Il y aura aussi des espaces verts, des jardins et des aires de jeux. « On veut quelque chose qui vive, avec un quartier ouvert, qui donne une impression de poumon vert au cœur de Meythet », complète l’édile.

Une large place pour le médical

Ce nouveau quartier va également faire la part belle à la médecine, grâce à une maison médicale intégrée au projet qui devrait se situer à l’entrée du parc. Pour le moment, aucun professionnel de santé n’a encore été mis sur le dossier, mais les candidatures arrivent d’ores et déjà à la mairie. « Nous sommes en contact avec des médecins et autres kinés ou infirmières qui pourraient potentiellement venir exercer ici », ajoute Christiane Laydevant. « Comme le voisinage comptera de nombreuses personnes âgées, ce sera plus facile de faire venir des soignants pour intervenir auprès de plusieurs personnes au même endroit ».

Quand aux parkings, les habitants ne seront pas lésés. Un sous-sol va être aménagé avec des nombreuses places, et une partie extérieure d’une cinquantaine d’emplacements sera également à disposition en zone bleue. « Il n’est pas question de faire du stationnement payant ici, mais la zone bleue est nécessaire pour éviter les abus de certains automobilistes qui voudraient se garer en périphérie et prendre le bus ».

La première partie des travaux (zone centrale) devrait se terminer durant le courant de 2021, et la seconde (zone éloignée) fin 2022. « Il faut tout de même prévoir cinq ou six mois de battement, on le sait bien, car des imprévus durant les travaux sont souvent à prévoir ».