Bassin annécien : elle lance une cagnotte pour aider son fils handicapé

Axel a besoin d’une voiture équipée pour que sa maman Myriam puisse l’emmener à ses rendez-vous médicaux. (Photo
: Myriam Berber)
Axel a besoin d’une voiture équipée pour que sa maman Myriam puisse l’emmener à ses rendez-vous médicaux. (Photo : Myriam Berber)

Il est des combats qu’on ne peut pas mener seul. Et Myriam Berber l’a compris il y a déjà bien longtemps. Maman d’Axel, un handicapé moteur de 30 ans, elle se démène depuis sa naissance pour lui donner accès à tous les soins nécessaires et les meilleures conditions de vie possibles.

Des difficultés financières

Mais difficile d’y parvenir quand on a de petits moyens. « Mon mari étant décédé, j’ai dû arrêter de travailler pour pouvoir m’occuper de mon fils, qui ne peut rien faire par lui-même » explique la maman. La famille vivait alors grâce aux aides perçues par Axel pour son handicap, mais lorsque ce dernier a été placé en foyer de vie, tout a changé. « C’est un établissement qui coûte beaucoup d’argent, j’ai donc été obligée de déménager, partir d’Annecy, afin d’avoir un loyer moins cher ».

Désormais installée à Alby-sur-Chéran, c’est un nouveau challenge qui s’offre à elle : acquérir une nouvelle voiture. « Nous en avons eu une pendant 17 ans, mais elle vient de nous lâcher car elle était trop vieille » relate Myriam.

Seulement il ne s’agit pas de n’importe quel véhicule, puisqu’il doit répondre à de nombreux critères afin de pouvoir accueillir Axel et son fauteuil imposant. « La voiture doit être haute, comme un «Kangoo» par exemple, et doit par la suite être équipée de tout le matériel nécessaire » ajoute-t-elle. Il s’agit notamment de casser certaines parties de l’habitacle pour installer une rampe ou encore des attaches de sécurité, obligatoires pour accueillir Axel.

5 000 euros nécessaires

Pour pouvoir acheter cette nouvelle voiture, Myriam a fait un prêt de 20 000 euros à la banque mais, si elle se l’est déjà procurée, elle ne peut cependant toujours pas l’utiliser. « Je pensais que l’emprunt suffirait, mais finalement, il me manque encore 5 000 euros pour pouvoir l’équiper ».

Elle a décidé de lancer il y a quelques semaines une cagnotte en ligne, afin de trouver les fonds nécessaires à son achat. À ce jour, seulement 225 euros ont été récoltés. « Je suis déjà très contente de cette somme, mais je savais que ça n’allait pas être évident de récolter tout cet argent ».

«On s’est rendu compte 48 heures après sa naissance qu’Axel n’était plus oxygéné»

« Il a conscience de tout mais ne peut pas bouger ni intervenir ». Le handicap d’Axel s’est déclaré dès l’accouchement de Myriam. « Nous nous sommes rendu compte qu’Axel n’était plus oxygéné 48 heures après sa naissance, à cause d’une membrane maligne au niveau des poumons, ce qui aura eu un impact direct sur sa motricité » explique la maman.

Des lésions au cerveau se sont alors créées, et tout ce qui permet d’agir a été touché. Axel peut seulement tourner la tête à droite ou à gauche, mais son dos n’a aucun soutien, et il a besoin d’un maintien complet grâce à une coque dans son fauteuil. « C’est dur à supporter, car il est non-parlant et ne peut pas bouger, et pourtant, il fait passer tellement de messages grâce à son regard » poursuit Myriam.

Ce handicap aura alors rythmé toute la vie de la famille, mais désormais, Myriam veut penser au futur. Elle souhaite en effet déménager en Bretagne, où « la vie est moins chère et où un nouvel avenir nous attend ».

Pour aider Myriam et Axel, rendez-vous sur La cagnotte des proches.