Annemasse : les points à retenir des travaux près du rond-point de l’Étoile

Huit ou neuf places de stationnement vont disparaître une fois les travaux achevés.
Huit ou neuf places de stationnement vont disparaître une fois les travaux achevés.

Huit arbres plantés

Ce sera la cerise sur le gâteau. Cet automne, après les travaux, huit arbres seront plantés dans ce secteur pour le moins minéral, par exemple à l’angle entre la rue Aristide-Briand et l’avenue Pasteur. Au-delà de cette végétalisation bienvenue, ces arbres auront « un effet de paroi, formule François Raymond, technicien qui planche sur ces travaux depuis un an et demi. Ils réduiront les perspectives lointaines. Les automobilistes auront d’autant plus tendance à ralentir. »

Une dizaine de places supprimées

C’est toujours un sujet qui fâche à Annemasse, malgré une offre de stationnement pléthorique. Une petite dizaine de places vont être supprimées au cours des travaux. Il en restera treize, « notamment pour les commerces et les déménagements », précise François Raymond.

Avec la suppression de l’intégralité des places le long de l’avenue Henri-Barbusse, il était intenable politiquement de toutes les supprimer rue Aristide-Briand. En revanche, la base vie du chantier, située rue du Petit-Malbrande, pourrait être reconvertie en petit parking… ou en immeuble.

Perturbations minimes pour les automobilistes

Dans les trois rues en travaux, un sens de circulation sera toujours maintenu, excepté durant deux nuits entre mai et juin, lors desquelles la chaussée fendillée par endroits sera renouvelée. Des ralentissements sont toutefois à prévoir. Les automobilistes sont invités à emprunter l’itinéraire de déviation recommandé, via la route de Bonneville et l’avenue de Verdun.