La Léchère manque de médecins : une pétition en ligne

La Léchère manque de médecins : une pétition en ligne

La Léchère

« Après le départ à la retraite du Docteur Hamberger en 2019 et du Docteur Magny en Juin 2020, aucun médecin ne s’est installé sur la commune » déclare Cédric Morand, président de L’Association Action Citoyenne pour La Léchère et infirmier libéral. « Pour se faire soigner ou trouver un nouveau médecin de famille, certains citoyens vont jusqu’à Bozel ou Grignon. En effet, les Maisons de Santé d’Aigueblanche, Moûtiers et La Bâthie sont saturées. Quant au dernier médecin de la commune, le Docteur Verdet, elle prendra sa retraite dans quelques années. Il devient urgent de trouver une solution ! »

Pourquoi aucun nouveau médecin ne prend la relève ?

« Je pense que cela dépend beaucoup de la volonté politique. En effet, les communes de Bozel ou de Moûtiers n’ont pas eu de mal à remplacer leurs docteurs partis à la retraite. Du côté de La Léchère, des annonces ont bien été publiées, mais peut-être manquaient-elles d’attractivité alors que notre territoire, lui, n’en manque pas. Nous avons des infrastructures et une équipe pluridisciplinaire qui peuvent être des éléments décisifs dans le choix d’implantation d’un médecin, mais encore faut-il le préciser… Certains conseillers municipaux conseillent aux Lècherains de faire appel aux médecins thermaux, mais ceux-ci n’ont pas vocation à soigner les habitants, d’autant qu’ils ne sont présents que durant la période d’ouverture des thermes… »

Quelle(s) serai(ent) alors la ou les solution(s) ?

« Nous invitons les citoyens à être partie prenante afin de faire reconnaître ce besoin auprès de la mairie. La municipalité a un devoir de représentation et de protection de ses administrés, d’autant que le droit à la santé et son accessibilité est un devoir constitutionnel ! Plusieurs pistes pourraient être explorées. Notamment la création d’un Centre de Santé, plus souple qu’une Maison de Santé. Également, amener un sentiment d’égalité. Aujourd’hui, le loyer au m² est 2 fois plus onéreux pour un infirmier que pour un commerçant. Nous avons déjà eu un contact avec la mairie en juin. Cependant les échanges sont restés très évasifs et nous n’avons pas eu de nouvelles depuis. A l’occasion du conseil municipal de janvier, un point sera fait sur la pétition et un projet alternatif sera présenté par les élus de l’opposition. »

La municipalité cherche des solutions

« Nous partageons les inquiétudes du collectif et cherchons activement à recruter un médecin » nous confie Dominique Colliard, maire de La Léchère. « Malgré la proposition de fournir un local avec un loyer attractif voire même à titre gracieux, notre annonce est restée sans réponse. Nous avons également proposé au médecin thermal, recruté en dehors des frontières françaises, de s’occuper de la population hors saison. Mais notre offre a été refusée. Si le budget de la commune le permettait, la mise en place d’un complexe médical serait envisagée. Cependant, la situation budgétaire est telle que La Léchère pourrait difficilement supporter la chose seule, d’autant que les dépenses courantes restent de mise (entretien de la commune etc …) »

La Maison de Santé

Les maisons de santé ont été introduites dans le code de la santé publique en 2007 (loi de financement de la sécurité sociale du 19 décembre 2007) pour ouvrir aux professionnels libéraux un mode d’exercice collectif. On en compte environ 2000 sur le territoire français. Ces structures pluri professionnelles recensent souvent des professionnels de la santé (pharmaciens, médecins ou auxiliaires) exerçant essentiellement en libéral.

Le Centre Santé

Les centres de santé sont soit mono-professionnels, soit pluri-professionnels. Les professionnels de santé y sont salariés et les centres de santé sont tenus de pratiquer le tiers payant. Actuellement, environ 2200 structures de ce genre sont présentes sur le territoire. A l’exception des centres exclusivement dédiés aux soins infirmiers, ils sont majoritairement présents en zone urbaine.