Bonneville : avec le parapente, ils échappent au quotidien de la prison

L’association permet à des détenus de s’essayer au vol à voile pour faciliter leur réinsertion.
L’association permet à des détenus de s’essayer au vol à voile pour faciliter leur réinsertion. - Rêves d’en haut

Fondée en 2015, l’association Rêves d’en haut a un but : faciliter la réinsertion de détenus de la prison de Bonneville et de jeunes sous la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Pour ce faire, la structure utilise un moyen peu banal, le parapente. En effet son président est pratiquant et les intervenants, Franck Grelot et Jérôme Blanc-Gras en plus de ceux cités plus bas, sont moniteurs de ce sport aérien.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite