(VIDEO) Annecy: un nouveau fusil d’assaut pour les soldats du 27e Bataillon de chasseurs alpins

Fabriqués en Allemagne, ces armes coûtent environ 1800 euros pièce. L’ensemble de l’armée française en sera pourvue en 2028.
Fabriqués en Allemagne, ces armes coûtent environ 1800 euros pièce. L’ensemble de l’armée française en sera pourvue en 2028.

Lundi 14 octobre, le colonel Ivan Morel a dévoilé au grand jour les nouveaux fusils d’assaut dont bénéficient ses hommes depuis quelques semaines : les HK 416, qui remplacent les Famas.

« Il s’agit d’une évolution du célèbre M16 américain et si on devait ne retenir qu’un avantage par rapport au Famas, c’est qu’il est beaucoup plus «naturel« à utiliser », a résumé le chef de corps.

Le lieutenant Gaëtan, instructeur, s’est montré plus prolixe, en entrant dans le détail : « Le chargement des cartouches, par exemple, est beaucoup plus simple et plus fluide qu’avant, ce qui est un net avantage. La crosse, pour sa part, est réglable en longueur, ce qui offre plus de confort au tireur. Autre gain : la culasse est verrouillée, ce qui garantit une plus grande sécurité qu’avec le Famas. Dernier point notable, enfin, les gaz qui résultent du tir ne partent plus directement dans l’épaule, comme auparavant, mais s’échappent, ce qui permet plus de stabilité lors des tirs en rafale car l’effet de recul est moindre. »

À l’heure actuelle, 650 HK 416 ont été livrés au 27e Bataillon, où les formations pour apprendre à le manipuler ont déjà commencé. 150 pièces seront ensuite acheminées chaque année jusqu’à ce que les 1300 pensionnaires de la caserne Tom Morel soient équipés.

« C’est une bonne nouvelle mais ça n’est pas une révolution et ça ne veut surtout pas dire que nous étions mal dotés avant, a conclu le chef de corps. Le HK 416 est simplement plus évolutif que le Famas. »