Loup, vie chère, transport : le plan d’attaque d’Antoine Armand, député de Haute-Savoie

Le député Antoine Armand, qui a entamé son premier mandat, veut aborder les dossiers «sans démagogie».
Le député Antoine Armand, qui a entamé son premier mandat, veut aborder les dossiers «sans démagogie».

«   Être accessible et au travail ». Voici la « double promesse » qu’Antoine Armand, nouveau député de la Haute-Savoie (Renaissance), essaye de tenir depuis son élection dans la 2e circonscription en juin dernier. À l’heure d’un premier bilan, le trentenaire assure avoir déjà participé à « près de 200 manifestations » sur le territoire au prix « d’agendas extrêmes ». Face à la « défiance » d’une partie de l’électorat, il y voit un moyen « d’aller là où les gens sont pour leur demander leurs préoccupations ». Rien de révolutionnaire, mais le néo-parlementaire promet de traiter les sujets « sans démagogie ». En voici trois sur sa table.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ