Léman: la capture de féras en chute libre

Il existe 140 pêcheurs professsionnels sur le Léman.
Il existe 140 pêcheurs professsionnels sur le Léman.

En 2018, 686 tonnes de poissons ont été capturés dans le Léman. Un chiffre en baisse pour la 5e année consécutive (-40 % par rapport à 2015). La capture de féras, en baisse de 66 % par rapport à 2015 représente 280 tonnes en 2018 soit autant que celle de perches (dont le rendement est en hausse de 39 %), du jamais vu depuis 2008.

Concernant les autres espèces : les captures restent stables par rapport à 2017 pour le brochet (44 tonnes) et l’omble-chevalier (18,3 tonnes). Les captures de truite (5,9 tonnes) accusent un recul de 2,7 tonnes (soit -30,9 %) par rapport à 2017 et de 8 tonnes (soit -57,4 %) par rapport à 2015. L’écrevisse signal (espèce exotique envahissante) affiche une hausse des captures avec 17,5 tonnes (soit une augmentation de 67,4 % par rapport à 2015).

La pêche professionnelle (140 pêcheurs) représente, toutes espèces confondues, la plus grande part des captures (89,7 %) avec un peu plus de 615 tonnes de poissons pêchés.