Anne-Sophie Brule, la cavalière qui rêve des Jeux de Paris 2024

Anne-Sophie Brule a rencontré son cheval Eurêka lors d’un stage de formation de juge à Lamotte-Beuvron, capitale française du cheval.
Anne-Sophie Brule a rencontré son cheval Eurêka lors d’un stage de formation de juge à Lamotte-Beuvron, capitale française du cheval.

Pour Anne-Sophie Brule, tout commence par un stage de poney à l’âge de 5 ans. Cette première expérience à cheval se solde même par une chute. Elle persévère pourtant et prend ses premiers cours à 9 ans. Anne-Sophie, aujourd’hui installée à Vulbens, acquiert son premier cheval à 13 ans et commence également la compétition d’équitation en saut d’obstacles. Et si, bien souvent, l’avenir des cavaliers de compétition se dessine très tôt dans des familles plongées dans le monde du cheval, ce n’est pas le cas pour celle qui est à la tête des écuries de la Salamandre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ