Des structures sécurisées et respectueuses de l’environnement

Et vous, des espaces de vie sur l’eau, ça vous tente? ©Poralu Marine
Et vous, des espaces de vie sur l’eau, ça vous tente? ©Poralu Marine

Comment être sûr que ces plateformes qui permettront d’aménager le territoire sur l’eau seront au point, y compris au niveau de la sécurité ? Il s’agit là d’anticiper tous les aléas possibles : de la présence de courant, du vent, ou encore des mouvements de foule. « Il y a un mois ces nouvelles plateformes ont fait l’objet d’une demande de dépôt de brevet, indique Quentin Bresson, directeur d’activité pour l’aménagement du territoire sur l’eau chez Poralu Marine. On vient recréer des plateformes, mais qui sont différentes de celles qu’on utilise dans les marinas. Nos structures flottantes, puisqu’elles sont susceptibles d’accueillir du public, doivent satisfaire à l’imposant cahier des charges de la norme EN 14504. Elles seront donc équipées de garde-corps, le franc-bord doit être d’environ un mètre etc. »

Mais quid de l’endroit où une telle plateforme peut être installée et de son impact sur l’environnement ? « Du moment qu’il y a des berges, on peut en installer de partout, assure Quentin Bresson. Elles sont totalement démontables si besoin, peuvent être réutilisées et les barres en aluminium peuvent être recyclées. On a aussi développé un ancrage écologique, en partenariat avec Nautiscaphe (filiale de Poralu Marine, spécialisée dans les solutions d’ancrage notamment pour les pontons, Ndlr) qui a un impact très faible sur l’écosystème au fond de l’eau. » Poralu Marine assure aussi faire le maximum pour produire le plus vertueusement possible. « Cela fait 35 ans qu’on utilise des matériaux recyclables, tient à préciser Jean Devictor, directeur du développement de Poralu Marine. L’aluminium, que nous avons toujours utilisé dans la conception des marinas, est indéfiniment recyclable, tout comme les plastiques. »