Léaz : c’est la fin pour les pompiers volontaires

L’adjudant-chef Joël Raisin, par ailleurs employé communal, et le maire Christine Blanc.
L’adjudant-chef Joël Raisin, par ailleurs employé communal, et le maire Christine Blanc.

C’est à chaque fois un crève-coeur : les centres de première intervention de pompiers volontaires (CPI et CPINI, centres de première intervention non intégré) s’étiolent au fil du temps, et ce coup-ci, c’est au tour de celui de Léaz de mettre la clé sous la porte.

Le 31 décembre 2022, ce sera terminé

Certes, c’est normalement pour la fin de l’année, mais la décision a été prise au conseil municipal du 26 septembre dernier. Une décision difficile pour l’assemblée communale, plus dure encore pour les volontaires qui depuis des décennies se dévouent nuit et jour, en fonction de leur disponibilité, pour la sécurité publique. Cela depuis la fondation du corps, en 1923.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ