Kilimandjaro, Pyrénées, Yosemite… Un tiers des glaciers classés au patrimoine mondial de l’Unesco vont disparaître d’ici 2050

Les glaciers reculent à un rythme accéléré depuis 2000, en raison de l’augmentation des températures causée par les émissions de CO2.
Les glaciers reculent à un rythme accéléré depuis 2000, en raison de l’augmentation des températures causée par les émissions de CO2. - Photo d’illustration (Unsplash)

La fonte des glaciers est plus rapide que prévue. De nouvelles données de l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) indiquent que, d’ici 2050, un tiers des sites du Patrimoine mondial devraient disparaître « quel que soit le scénario climatique ». Au total, ce sont les glaciers de 17 sites emblématiques qui n’existeront plus.

Pour sauver les deux tiers restant, l’Unesco appelle à « rapidement réduire les émissions de CO2 » et ainsi tenter de tenir la hausse des températures mondiales en dessous de 1,5 ºC par rapport à la période préindustrielle.

Dans son étude, l’organisation des Nations unies a identifié 18 600 glaciers sur les 50 sites classés, couvrant une superficie d’environ 66 000 km². Ce qui représente environ 10 % de la superficie totale des glaciers sur Terre.

« Les glaciers reculent à un rythme accéléré »

Chaque année, les glaciers perdent 58 milliards de tonnes de glace, soit l’équivalent de la consommation annuelle d’eau de la France et de l’Espagne réunies, contribuant à près de 5 % de l’élévation du niveau de la mer à l’échelle mondiale.

L’étude menée par l’Unesco indique que « ces glaciers reculent à un rythme accéléré depuis 2000 en raison des émissions de CO2 qui augmentent les températures ». « On a été surpris par la vitesse à laquelle ces glaciers sont en train de reculer », a réagi Tales Carvalho Resende, coauteur principal du rapport sur franceinfo. « Par exemple, il y a un site du patrimoine mondial en Chine où les glaciers ont perdu plus de 50 % de leur volume en 20 ans », ajoute ce chargé de programmes au centre du patrimoine mondial de l’Unesco.

« Ce rapport est un appel à l’action. Seule une réduction rapide de nos niveaux d’émissions de CO2 peut sauver les glaciers et l’exceptionnelle biodiversité qui en dépend » indique la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay dans un communiqué. Selon elle, la COP27, qui se tiendra du 6 au 18 novembre en Égypte, « aura un rôle crucial à jouer pour aider à trouver des solutions à ce problème. »

Quels glaciers sont concernés ?

Que ce soit en Arctique, en Afrique, en Amérique, en Europe ou en Asie, la fonte se constate partout. Parmi les glaciers voués à disparaître complètement d’ici 2050, on retrouve notamment ceux du Kilimandjaro en Tanzanie et du Mont Kenya. Pire, c’est même l’ensemble des glaciers classés du continent auront très probablement disparu.

En Europe, les glaciers de Pyrénées-Mont Perdu en France et en Espagne, ceux des Dolomites en Italie et ceux du haut lieu tectonique suisse Sardona sont menacés de disparaître. De même pour les glaciers des parcs nationaux Yosemite et Yellowstone aux États-Unis.