Bientôt une retenue d’eau dans les Usses?

Pour les Vergers Tissot, comme dans tout le monde agricole, l’eau devient la première préoccupation.
Pour les Vergers Tissot, comme dans tout le monde agricole, l’eau devient la première préoccupation.

Martial Saddier évoque l’enjeu de l’eau dans les alpages. Les retenues d’eau, sujet sensible, reviennent régulièrement sur le devant de la scène, à n’en point douter. Et dans les Usses, les Vergers Tissot espèrent bien compter sur la commune et sur le Département, pour faire avancer les démarches. Marie-Louise Donzel, vice-présidente de la Chambre d’agriculture et présidente du syndicat du Reblochon, plaide totalement pour cette option. Président de la communauté de communes du Pays de Cruseilles, Xavier Brand reconnaît lui aussi : « Le peu d’eau qui ne sera pas prélevé sur le réseau d’eau potable sera un grand plus pour notre territoire. »

Cédric Laboret, intervient lui aussi pour faire avancer le stockage de l’eau pour les agriculteurs : « Quand on devra importer des fruits qui viendront d’ailleurs, on n’aura rien gagné ! »

Le président du Département rappelle que l’arboriculture fruitière de Haute-Savoie est de grande qualité, avec une IGP (Indication géographique protégée) qui date des années 1970. « Désormais, la limitation des intrants est prise en compte. L’agriculture extensive dans notre département est un signe de qualité et respectueuse de l’environnement. Elle est certifiée haute valeur environnementale, avec une partie en bio. »