Vers : d’anciens frontaliers prennent les commandes de L’auberge de la fruitière

De gauche à droite: Anthony, Antoine et Mathieu, ce mercredi 26 octobre.
De gauche à droite: Anthony, Antoine et Mathieu, ce mercredi 26 octobre.

Trimer derrière les fourneaux crée des liens. De ceux qui jamais ne se défont.

Mathieu (26 ans) et Anthony (32 ans) avaient un rêve commun : travailler dans la restauration en Suisse. Pour franchir le pas et devenir ainsi frontaliers, ils n’ont pas hésité à laisser derrière eux Aix-en-Provence pour le premier et Reims pour le second. C’était il y a six ans.

Les deux jeunes hommes ont «  travaillé face-à-face  » durant deux ans au restaurant étoilé de l’Hôtel président Wilson, sous les ordres de Michel Roth, Bocuse d’or 1991. Là-bas, une indéfectible amitié est née entre eux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite