Annecy: l’adjoint Guillaume Tatu ciblé par des menaces de mort après avoir publié une vidéo

Annecy: l’adjoint Guillaume Tatu ciblé par des menaces de mort après avoir publié une vidéo

Le projet de retenue collinaire de la Clusaz, et le mouvement de contestation qui s’est construit ces dernières semaines, n’a pas fini de faire parler de lui.

Au cœur de l’affaire cette fois, l’adjoint au maire d’Annecy Guillaume Tatu, très suivi sur les réseaux sociaux, qui a publié début octobre une vidéo (voir ci-dessous) pour dire tout le mal qu’il pensait de cet aménagement qui pourrait voir le jour sur le plateau de Beauregard, projet validé par le préfet de Haute-Savoie à la fin septembre 2022.

« 150 000 mètres cubes d’eau quasi potable pour alimenter, tenez-vous bien, des canons à neige, (…) bienvenue dans les années 60 », détaille avec ironie l’élu dans sa vidéo, vue plus de 200 000 fois sur Twitter.

Une critique acerbe qui lui a valu une série de menaces, certaines étant des menaces de mort, les jours qui ont suivi. « On va te foutre dans des canons à neige », « On ne va pas te rater à la chasse », figurent parmi « la dizaine de messages reçus en 48 heures », d’après l’élu d’Annecy. Qui annonce avoir déposé plainte contre X pour menaces et insultes, jeudi 13 octobre. « Il y a beaucoup plus grave que ça dans la vie et ça n’entache en rien ma motivation pour me battre contre ce projet », précise l’ancien journaliste d’I-Télé.

La prise de position de Guillaume Tatu et d’autres élus annéciens avaient déjà donné lieu à une passe d’armes quelques jours plus tôt avec la présidente du Grand Annecy Frédérique Lardet.

Sans s’exprimer directement au sujet de la retenue collinaire, le maire d’Annecy François Astorg a publié un tweet, jeudi 13 octobre, pour dire son soutien à son adjoint. La branche locale d’Europe écologie Les Verts s’est aussi fendue d’un communiqué pour défendre Guillaume Tatu et condamner «  fermement ces procédés violents et contraires au débat d’idées ».