Qu’est-ce que le vestiaire solidaire, nouveau à Annemasse ?

Sandra Mathieu est éducatrice de jeunes enfants et coordinatrice des actions parentalité, enfance et famille de l’espace de vie sociale à Annemasse.
Sandra Mathieu est éducatrice de jeunes enfants et coordinatrice des actions parentalité, enfance et famille de l’espace de vie sociale à Annemasse.

Situé à l’espace de vie sociale à l’annexe Evasion, 7 place du Jumelage à Annemasse, le vestiaire solidaire vient d’ouvrir ses portes le mercredi 28 septembre et sera ouvert tous les mercredis de 13h30 à 17h. Une initiative de Sandra Mathieu, éducatrice de jeunes enfants et coordinatrice des actions parentalité, enfance et famille de l’espace de vie sociale de la mairie.

Basé sur l’échange

Le principe : les parents apportent les vêtements trop petits de leurs enfants dont ils ne se servent plus, bien sûr lavés et en bon état, de 0 à 3 ans. Ils peuvent alors choisir 10 pièces de vêtements par mercredi, une grosse pièce comme un lit pliant, un transat ou une poussette (une seule fois) et des couches.

Une véritable petite boutique située au sous-sol de l’annexe comportant beaucoup de vêtements, des poussettes, des lits parapluie, des biberons sans tétine, des tapis de jeux, des jeux, ou encore des couches, apportés par les parents mais également des assistantes maternelles du secteur. Une véritable aubaine pour les familles de trouver tout ce qu’il faut pour les trois premières années de leur enfant.

« Les parents jouent vraiment le jeu »

Sandra Mathieu explique la genèse de cette idée : « J’anime des ateliers parents-enfants le mardi matin, jeudi après-midi et un vendredi matin tous les 15 jours avec une psychomotricienne qui répond aux parents sur le développement de leurs enfants, ouverts à tous les parents de jeunes enfants de 0 à 3 ans. Des ateliers autour de la motricité du jeune enfant, du jeu, l’idée étant que les parents prennent un temps pour partager un moment de jeu avec leur enfant et créer aussi des liens avec d’autres familles. Au contact avec beaucoup de familles du secteur, j’ai trouvé l’idée d’ouvrir un vestiaire solidaire, en accord avec Dominique Lachenal maire-adjointe, et je dois dire que les parents jouent vraiment le jeu, ils m’ont bien aidé à créer tout ce stock. »