Seytroux : les écoliers vont courir pour la bonne cause

L’école primaire de Seytroux regroupe une soixantaine d’enfants répartis en trois classes.
L’école primaire de Seytroux regroupe une soixantaine d’enfants répartis en trois classes.

La semaine nationale ELA (association européenne contre les leucodystrophies) aura lieu du 17 au 21 octobre. Elle vise, chaque année, à soutenir les malades et leur famille. A l’école de Seytroux, on a choisi de se mobiliser pour l’occasion.

« Nous avions reçu un document informatif, explique Marlène Leroy, professeur des écoles, cela nous a sensibilisés, et, avec l’équipe enseignante, nous avons décidé de nous lancer dans le programme. » Les enfants ont accueilli très favorablement le projet et se sont vite lancés dans cette aventure citoyenne et solidaire.

Deux euros par tour

Parce que les enfants atteints de leucodystrophie présentent des troubles de la motricité, ELA préconise notamment un challenge sportif : ‘‘Mets tes baskets et bats la maladie’’. « Alors nous, on va courir annonce Marlène Leroy. Ce sera près de la rivière la Gouille. Tous les enfants sont hyper motivés et vont participer. Ils feront autant de tours qu’ils veulent et peuvent, et, pour chaque tour, ils récupéreront 2 euros. Plus ils courent, plus ils récupèrent d’argent ».

Au préalable, les écoliers ont dû chercher et motiver, dans leur entourage familial, amical, ou de voisinage, des parrains et marraines qui se sont engagés à financer leurs tours.

La dictée lue par une championne de ski

Dans un premier temps, le 14 octobre à partir de 14 heures, les petits Seytrousiens, vêtus de tee-shirts et dossards fournis par ELA, vont donc tenter de se surpasser en courant. « Ils veulent vraiment prêter leurs jambes à ceux qui ne peuvent pas courir » assure Marlène Leroy, L’équipe enseignante comptabilisera les tours afin de prouver leur performance. Un ravitaillement est prévu, offert par l’association des parents d’élèves). « Les spectateurs sont les bienvenus pour encourager les concurrents. »

Parce que les jambes sont importantes, mais le cerveau également, une seconde partie aura lieu le 17 octobre : la dictée d’ELA. Si, dans les Bouches-du-Rhône, le chanteur Soprano lira la dictée dans l’une des écoles de Marseille, c’est Adeline Baud-Mugnier qui fera écrire les écoliers de Seytroux. « Je suis maman de deux enfants, alors le sort de ces enfants malades et de leur famille dans le besoin me tient à cœur. J’ai été surprise qu’une maîtresse s’adresse à moi pour cette dictée, car je ne suis pas du tout une star, mais c’est avec grand plaisir que je lirai la dictée aux enfants de Seytroux », confie la championne de ski gêtoise,.

Une association parrainée par Zinédine Zidane

ELA (association européenne contre les leucodystrophies) est une association fondée en 1992, actuellement présidée par Crystelle Cottart. Elle regroupe des familles et des patients qui se mobilisent pour vaincre des maladies neurodégénératives rares (maladies génétiques du système nerveux qui engendrent des handicaps très lourds). Depuis 1996, l’association est reconnue d’utilité publique, elle est soutenue et parrainée par Zinédine Zidane, membre d’honneur depuis l’an 2000. L’objectif d’ELA est d’aider les chercheurs à mieux comprendre les mécanismes et l’histoire de la maladie afin de lutter contre ses effets, puis, parallèlement, d’accompagner les familles, les soutenir administrativement, socialement, leur apporter une aide psychologique, matérielle et financière. Chaque année, les opérations ‘‘Mets tes baskets’’ et ‘‘La dictée d’ELA’’ ont pour but de sensibiliser les élèves, les enseignants et le grand public, mais également de collecter des dons pour la recherche médicale et l’accompagnement des familles. Beaucoup de personnalités diverses ont ainsi participé à l’opération annuelle.