Agglo d’Albertville : des alternatives à la crèche publique parfois saturées

Quand on fait le tour des alternatives à la crèche publique, on se rend compte que les disponibilités sont peu nombreuses. Mariane Pintore, gestionnaire de la dernière crèche privée qui vient d’ouvrir sur Albertville « Le monde de Diéna » reconnaît avoir encore quelques places : « Neuf berceaux sur un total de 12 sont occupés, en comptant les réservations pour janvier. Tous les bébés à venir sont déjà positionnés. C’est un peu la guerre pour les places en crèche ». D’ailleurs, si elle s’est installée sur la commune c’est parce qu’elle savait qu’il y avait un besoin. « On a fait une étude de marché qui a montré qu’à Albertville il y a une forte demande et peu de places. Le taux de couverture* de l’agglo était inférieur au taux national », poursuit Mariane Pintore.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite