Santé : le prix des médicaments génériques pourrait augmenter

La production de certains médicaments générique pourrait être arrêtée.
La production de certains médicaments générique pourrait être arrêtée. - Photo d’illustration (Unsplash)

Les génériques représentent 70 % des médicaments vendus dans l’Union européenne (UE), selon le syndicat Medecine for Europe (MFE). Ce dernier met en garde la commission européenne dans une lettre ouverte du mardi 27 septembre contre des arrêts de production des génériques. Le syndicat demande à l’UE que des mesures soient prises pour aider le secteur du médicament à surmonter cette crise.

Pour le syndicat, un arrêt de la production, « même temporaire », aurait des conséquences néfastes sur la fourniture des médicaments génériques aux patients.

Les entreprises concernées sont notamment Biogaran, Viatris et Gemme, pour ne citer que les plus importantes, selon Capital.

Des coûts de l’énergie trop élevés

Sans surprise, la guerre en Ukraine, le Covid-19, et l’inflation sont sur le banc des accusés. Certaines des usines de production ont vu leur facture d’énergie être multipliée par 10. Le prix des matières premières a également grimpé entre 50 et 160 %. Mais ce sont les transports qui ce sont le plus impactés. Le syndicat indique une augmentation du coût de ces derniers de 500 %.

Le syndicat rappelle également que le marché du médicament est fortement régulé et contrôlé par les différents États de l’UE, ce qui constitue une menace supplémentaire pour la production des médicaments.

De fait, une augmentation des coûts pourrait entraîner une augmentation des prix. Les associations de médicaments de l’UE demandent alors plus de flexibilité sur les prix aux autorités nationales. « La hausse des coûts de l’énergie ne fait qu’effriter les marges de nombreux fabricants de médicaments essentiels dans le cadre du système de prix fixes en vigueur en Europe », a déclaré le directeur général de MFE, Adrian Van Den Hoven.