Cet été, le refuge de la Dent d’Oche presque à sec

Maud Louvrier, gardienne du refuge de la Dent d'Oche, a pu compter sur l’aide des bergers et randonneurs pour rester ouvert durant la sécheresse.
Maud Louvrier, gardienne du refuge de la Dent d'Oche, a pu compter sur l’aide des bergers et randonneurs pour rester ouvert durant la sécheresse.

Elle effectue sa sixième saison au refuge de la Dent d’Oche aux côtés de son conjoint Greg Bittmar, guide haute montagne. Maud Louvrier a 32 ans et vit dans le Jura où elle est monitrice de ski nordique l’hiver. Elle mène sa mission dans le Chablais après avoir travaillé comme aide-gardienne au refuge de Tête Rousse, puis comme gardienne au refuge du Goûter, dans le massif du Mont-Blanc. «  J’ai très vite compris que la dent d’Oche faisait partie intégrante de la vie locale et j’ai réellement apprécié travailler au contact d’un public agréable et sensible à la beauté du lieu et de ses habitants les bouquetins  », indique Maud.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ