Christophe Charrier: « Dans la vie tout est scène, chacun met en scène sa propre vie et le théâtre n’est que le reflet de la vie »

Christophe Charrier: « Dans la vie tout est scène, chacun met en scène sa propre vie et le théâtre n’est que le reflet de la vie »

Christophe, mettez-vous en scène vos scènes de ménage ?

Dans la vie tout est scène, chacun met en scène sa propre vie et le théâtre n’est que le reflet de la vie. Avec Brigitte, ma femme, nous mettons en scène les spectacles que je joue.

Coacher, c’est sportif ?

Plutôt que coacher, je dirais accompagner la personne pour trouver ses propres forces et utiliser ses compétences et qualités dans l’expression théâtrale, oui, c’est vraiment sportif !

A Mardi gras vous sortez votre masque ?

Tous les masques que j’utilise sont issus ou inspirés de la commedia dell’arte, ce sont tous des masques expressifs derrière lesquels nous nous cachons, mais cela permet de libérer une nouvelle énergie que nous devons contrôler mentalement et physiquement.

Vos vacances, vous les passez en Mongolie ?

J’aurais beaucoup aimé aller en Mongolie pour découvrir la vie nomade et la vie en yourte, la vie nomade est un peu la vie des comédiens. J’en ai importé un élément, une yourte mongole dans laquelle je pratique le théâtre depuis l’idée de départ, la création, jusqu’au spectacle.

L’opprimé peut-il s’exprimer ?

« La méthode du Théâtre de l’Opprimé », créée par Augusto Boal dans l’Amérique latine des années 70 sert vraiment à réfléchir sur le présent pour préparer l’avenir, elle redonne le pouvoir aux exclus de la Société ou de ses différentes composantes.

Le Désir vous en fait voir de toutes les couleurs !

L’Arc-en-ciel du Désir est la forme la plus thérapeutique du Théâtre de l’Opprimé, travaillant sur les différentes nuances de la personnalité elle permet d’arriver à un un nouvel équilibre.

Vous avez des addictions ?

Oui bien sûr, la plus prégnante est mon addiction au théâtre, actuellement je joue « Addict 99 », en seul en scène, sur le thème des addictions, j’espère le jouer bientôt sur une scène locale.

Tous les jours vous rejoignez l’atelier avec votre bleu de travail ?

D’une part, actuellement je mets mon bleu pour construire des marionnettes et d’autre part je propose aux adultes des ateliers hebdomadaires sur le jeu masqué, pour apprendre à créer des personnages et aboutir à la mise en scène d’une pièce de théâtre. Me contacter au 06 2051 3043.