Vous donnez de l’argent de poche à vos enfants, voilà ce que l’on sait de la pratique aujourd’hui

L’’argent de poche est disponible aujourd’hui ave une carte de paiement. Les Français versent en moyenne à leurs enfants 33 euros par mois.
L’’argent de poche est disponible aujourd’hui ave une carte de paiement. Les Français versent en moyenne à leurs enfants 33 euros par mois. - Photo d’illustration Pixabay

Une carte de paiement pour argent de poche

Créé en 2019, le site internet pixpay.fr, est une plateforme (entre autres sur internet) qui commercialise, contre un abonnement mensuel, des cartes de paiement pour l’argent de poche des jeunes à partir de 10 ans. De plus en plus de parents en sont utilisateurs permettant, contre 2,99 euros par mois, à leurs enfants de disposer avec une carte type mastercard, d’une somme d’argent de poche déterminée, sécurisée et sans autorisation de dépassement. Avec contrôle à distance et possibilité de bloquer la carte si nécessaire.

Fini la pièce ou le billet glissé chaque mois dans la poche de votre enfant, aujourd’hui l’argent de poche se gère comme un vrai compte en banque. Avec ce système, on peut ainsi apprendre plus de choses sur les pratiques des Français en la matière.

Selon le baromètre de Pixpay, en 2022, la moyenne française d’argent de poche versée est de 33 euros par mois. « Soit 2 euros de plus que l’an passé. Les plus jeunes ont dix ans, ils reçoivent en moyenne 23 euros jusqu’à leurs douze ans. Puis 26 euros, jusqu’à 14 ans ; 31 euros jusqu’à 16 ans et enfin 41 euros pour les 16-18 ans. Les 18 ans et plus touchent 45 euros en moyenne par mois », indiquent nos confrères de La Voix du Nord. Avec quelques disparités territoriales. La moyenne est en Corse de 50 euros alors qu’elle est de 28 euros en Bretagne ou en Normandie.

De belles sommes tout de même quand certains se souviennent de ce qu’ils touchaient d’argent de poche dans leur jeunesse. D’autres époques, coûts de la vie et besoins…

Qui des parents est le plus généreux ?

Toujours d’après Pixpay, les plus volontiers généreux seraient les pères. Ils donnent en moyenne 8 euros de plus que les mamans. Au seul détail près : ce sont 69 % des mères qui tiennent les cordons de la bourse familiale.

Pour gagner plus

Pour gonfler ces sommes, les jeunes peuvent toujours faire quelques petits boulots, services aux voisins, aux personnes âgées : baby-sitting, ménage, lavage de voiture, courses, garde d’enfants ou d’animaux, ramassage de fruits, cours de soutien, etc. De 10 à 20 euros supplémentaires, voire plus, qui sont fort appréciables.