Valserhône : car jacking à Trébillet, un homme blessé par balle

Le hameau de Trébillet est à cheval sur Châtillon-en-Michaille et Montanges.
Le hameau de Trébillet est à cheval sur Châtillon-en-Michaille et Montanges.

Il était 13h30, mercredi 31 août, lorsqu’un méfait peu commun s’est déroulé sur la RD 1084 entre Bellegarde et Nantua, au niveau de Trébillet, hameau à cheval sur Châtillon-en-Michaille et Montanges.

Dans des circonstances que l’on ignore encore, un automobiliste s’est fait intercepter par deux individus qui entendaient lui dérober son véhicule. L’agression fut violente.

Survenant sur les lieux au même moment, un jeune Châtillonnais a tenté de s’interposer. Sans hésiter, les agresseurs ont sorti une arme à feu et lui ont tiré dessus avant de s’enfuir au volant de la voiture braquée.

Blessé à la jambe, la victime a été évacuée par les secours sur Annecy pour être opérée. Le propriétaire de l’auto volé, choqué, a été conduit à l’hôpital d’Oyonnax.

Un vaste périmètre verrouillé

Sans tarder, un vaste dispositif d’interception a été mis en place par la gendarmerie sur l’Ain et la Haute-Savoie, mobilisant tous les effectifs de la compagnie de Gex-Bellegarde, les motos de l’EDSR (escadron départemental de sécurité routière), le PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) et même un hélicoptère. Mercredi après-midi, un vaste périmètre était verrouillé.

Malgré tout, à cette heure, les malfrats courent toujours. « L’enquête est en cours, les recherches se poursuivent activement, nous ne pouvons pas en dire davantage pour le moment », confie le commandant adjoint de la compagnie de Gex, volontairement discret sur les circonstances du car jacking, afin de ne pas entraver la progression des investigations.

D’après nos sources, les auteurs de l’agression seraient connus des services.