Au fil du canal de Savières, au gré des anecdotes

Avant de s’engager dans le canal, un passage par l’écluse est nécessaire.
Avant de s’engager dans le canal, un passage par l’écluse est nécessaire.

Rendez-vous pris auprès de l’écluse de Savières, « la seule de Savoie », rappelle le capitaine du Savoyard II, Yann Lefebvre. Depuis les années 90, ce passionné conduit les bateaux de l’entreprise familiale. Pendant toute l’année, Bateau canal promène des membres de clubs du troisième âge, des élèves et de temps en temps des séminaristes. L’été venu, ce sont les touristes qui viennent occuper les bancs des trois bateaux qui forment la flotte.

La balade la plus longue dure un peu plus de deux heures et quart et parcourt environ 15 bornes, il s’agit de mieux saisir comment le lac du Bourget est afflué. C’est l’eau du Rhône, via le canal de Savières donc, qui permet au lac d’être au niveau. 231,50 mètres pendant l’été, 231,20 mètres pendant l’hiver. Tout au long de la promenade, le capitaine distille des anecdotes. Tantôt historiques, tantôt scientifiques, Yann Lefebvre maîtrise l’art de commenter cette visite et de la rendre vivante.

Yann Lefebvre est le gérant de la compagnie, il conduit les trois bateaux de la flotte avec trois autres pilotes.
Yann Lefebvre est le gérant de la compagnie, il conduit les trois bateaux de la flotte avec trois autres pilotes.

En apprendre davantage sur le canal

Dans l’embarcation empruntée ce jour, une cinquantaine de passagers de tous âges, mais le bateau est susceptible d’accueillir environ 150 passagers. Ils apprendront pourquoi ce virage s’appelle la Maison du diable, comment les castors s’alimentent ou encore quelle a été la relation du poète Alphonse de Lamartine avec le lac du Bourget. Une fois les 4,5 kilomètres du canal parcourus, le Savoyard II s’engage sur le plus grand lac naturel d’Europe. Là encore, les informations fusent : « Le lac est long de 18 kilomètres, large de trois kilomètres au maximum et la profondeur maximale est d’environ 127 mètres. »

Sur le pont, les yeux s’écarquillent de surprise, « on ne le pensait pas si grand », souffle une touriste. Elle a l’habitude de se promener sur les berges des lieux, mais beaucoup moins souvent l’occasion de rejoindre des endroits aussi reculés du lac. Alors, avec son amie, elles profitent de ce moment et le capturent précieusement à l’aide d’un smartphone.

Le canal offre son lot de surprises aux curieux qui le longeraient, avec ou sans bateau.
Le canal offre son lot de surprises aux curieux qui le longeraient, avec ou sans bateau.

En redescendant dans la salle, Martin suit du regard les passagers. Il est le moussaillon de Yann Lefebvre pour l’été. « Ce sont des étudiants du coin qui viennent nous donner un coup de main, c’est toujours sympa », sourit le gérant de l’entreprise. Le bourg de Chanaz se dessine déjà au loin, les touristes s’affairent. Avant qu’ils ne descendent, le capitaine leur souhaite un bon appétit et une bonne fin de séjour. Lui, s’en va du côté de l’écluse afin de récupérer d’autres passagers, pour les balades de l’après-midi.

Une fois le canal parcouru, le lac du Bourget s’offre aux curieux.
Une fois le canal parcouru, le lac du Bourget s’offre aux curieux.

Plusieurs promenades sont proposées

Bateau canal propose plusieurs promenades commentées. Le Savoyard est un bateau restaurant qui propose des déjeuners et dîner à bord. Le plus grand tour dure 2 h 15, un autre d’1 h 15 est proposé, le dernier dure une heure. Des croisières à thèmes sont également organisées. La compagnie dispose de quatre embarcadères : dans le village de Chanaz, à l’écluse de Chanaz, sous le pont de Portout et à Lavours, au lieu-dit La Paillère.

Pour plus de renseignements, 04.79.54.51.80 ou bateaucanal.com ou par e-mail contact@bateaucanal.com