Bassin aixois : pourquoi manquent-ils autant de bras dans les restaurants ?

Depuis la crise sanitaire, beaucoup de professionnels ont raccroché leur tablier et se sont reconvertis. Face à cette situation, les restaurateurs aixois composent avec les moyens du bord.
Depuis la crise sanitaire, beaucoup de professionnels ont raccroché leur tablier et se sont reconvertis. Face à cette situation, les restaurateurs aixois composent avec les moyens du bord.

C’est la croix et la bannière pour recruter. C’est le message que font passer de nombreux restaurateurs du bassin aixois, qu’ils soient situés en plein centre-ville ou au bord du lac.

S’il n’y a pas de chiffres précis localement, à l’échelle nationale, «  il manque encore 200 000 à 250 000 employés  » dans les restaurants, les brasseries, les cafés ou les hôtels, selon Paul Duverger, le président du Groupement national des indépendants de l’hôtellerie-restauration Rhône-Alpes Régions Est (GNI-HCR).

Des professionnels rares

Depuis la crise sanitaire, un certain nombre de professionnels ont raccroché le tablier. «  Beaucoup d’entre eux se sont reconvertis et il n’en reste plus beaucoup  », constate François Praz, gérant du Restaurant du port au Bourget-du-Lac.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ