Stationnement à Thonon : à bord de la Zoé, les dessous d’un système décrié

Pendant qu’un agent conduit la Zoé, un second gère la prise de vue des 4 caméras sur une tablette.
Pendant qu’un agent conduit la Zoé, un second gère la prise de vue des 4 caméras sur une tablette.

Début de journée à la police municipale de Thonon-les-Bains. Comme chaque matin, 6 jours par semaine depuis novembre 2021, deux agents de surveillance de la voie publique (ASVP) embarquent dans la Renault Zoé bardée de 4 boîtiers sur le toit. «  Des caméras pour lire les plaques d’immatriculation et prendre des images contextuelles  », précise Djamel Keriche, directeur de la police thononaise.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Profitez de notre offre Black Friday : 3 mois = 3€ !
J'en profite