Visite privée : rénovation d’une villa à Divonne-les-Bains

Visite privée : rénovation d’une villa à Divonne-les-Bains
Photo Christelle Glemet

La décoration de la maison était relativement ancienne. Les nouveaux occupants aspiraient à plus de modernité, pour leur première résidence principale. Ils ont confié la décoration à SamanthaCharles-Fritz, décoratrice d’intérieur du Pays de Gex.

Une pièce à vivre ouverte sur le jardin

La demeure des années 90 s’élève sur deux niveaux, aujourd’hui dotés de 4 chambres, un bureau et une vaste pièce de vie. « En rez-de-jardin, tout a été repensé. La démolition d’une cloison a permis de gagner de la place sur l’ancien garde-manger. La cuisine aux façades noires et plan de travail en imitation granite dispose d’un îlot central avec une hotte aspirante intégrée. Afin d’éviter de perdre de la hauteur par un éclairage en faux plafond, j’ai travaillé avec un rail noir adaptable sur lequel sont fixés des spots et des suspensions. Dans toute la pièce, le sol est identique, un carrelage imitation marbre avec une finition brillante », explique la décoratrice.

Un décor étudié

Dans la pièce de vie de 83m2, l’espace salon est délimité par quelques marches. La cheminée a été transformée pour lui donner plus de modernité. Samantha a imaginé une niche qui accueille la télévision et les différents éléments techniques, en plaques anti-feu. Un bureau et une suite invités avec salle de bain complètent le premier niveau. L’escalier hélicoïdal a gardé ses marches en terrazzo, repeintes en dessous, tout comme la cage d’escalier en courbe. Le mur derrière l’escalier, de couleur taupe, reprend la même teinte que la cheminée. Un banc, un miroir et un joli luminaire scénarisent ce lieu de passage.

Des chambres bien pensées

L’étage abrite trois chambres. Dans la chambre master, Samantha a supprimé le WC pour agrandir le dressing. La baignoire a été remplacée par une grande douche, avec vue sur le mont Blanc. Cette salle de bain ouverte est séparée par une cloison interrompue sous le plafond afin de conserver l’impression de grandeur de la pièce. La chambre enfant est aménagée en sous-pente. De la peinture bleue appliquée dans une zone triangle, comme un tipi, permet d’occulter la porte. Un autre mur est recouvert de papier peint au motif de montgolfière, imprimé sur mesure afin de s’adapter au mur.

Un choix scrupuleux de fournisseurs

« Dans chacun de mes projets, je veille à avoir une démarche écoresponsable, en optant pour des produits français, européens et –éco-conçus, quand cela est possible. Avec mon époux, nous avons imaginé un showroom de matériaux à Crozet, Les Belles Matières, présentant des fournisseurs soigneusement sélectionnés. C’est là que j’ai pioché des matériaux pour cette rénovation. Je pense notamment au carrelage italien Atlas Concorde qui a un engagement environnemental, le parquet belge Parki ou les luminaires espagnols LZF en bois certifié PEFC ainsi que les peintures végétales Pure & Paint fabriquées en Rhône Alpes avec des céréales françaises », ajoute la décoratrice.

Photos : Christelle Glemet