Ain : « Les parents n’ont plus la liberté d’instruire leur enfant », selon Géraldine Collot (1/2)

La première demande d’autorisation d’IEF doit être motivée, parmi quatre raisons, dont «l’existence d’une situation propre à l’enfant, motivant le projet éducatif». (Crédit photo : VDN)
La première demande d’autorisation d’IEF doit être motivée, parmi quatre raisons, dont «l’existence d’une situation propre à l’enfant, motivant le projet éducatif». (Crédit photo : VDN)

P

our quelles raisons des parents choisissent d’instruire leur(s) enfant(s) à la maison ?

Souvent, c’est parce qu’ils souhaitent respecter les rythmes biologiques, physiologiques et d’apprentissage de l’enfant, ses besoins. Ce dernier peut avoir des difficultés de concentration, se fatiguer assez vite, avoir une certaine précocité, s’ennuyer à l’école, en ayant besoin d’être plus nourri intellectuellement. Certains parents ont envie de passer plus de temps avec leur enfant, veulent assumer pleinement son éducation, instruction comprise, et ne souhaitent pas la déléguer à un tiers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite