Annecy : 6 mois de prison pour un vol de trottinette

«On m’a volé deux trottinettes en 6 mois. [Celle-là] était quasiment la même que la mienne», a justifié le prévenu à la barre.
«On m’a volé deux trottinettes en 6 mois. [Celle-là] était quasiment la même que la mienne», a justifié le prévenu à la barre. - Photo d’illustration

Fortement handicapé, les vêtements sales, c’est un toxicomane quadragénaire, en déshérence, qui a dû répondre de faits de vol d’une trottinette électrique, mercredi 27 juillet 2022 devant le tribunal d’Annecy. Ces faits se sont déroulés sous les yeux d’un témoin, lundi 25 juillet, devant le supermarché Carrefour, avenue de Genève à Annecy.

Peu avant 21h, un passant voit un homme affairé à couper le cadenas d’une trottinette électrique appuyée sur une barrière devant Carrefour. Il tente de lui faire la morale, en vain. Il prévient la police qui interpellera rapidement le voleur.

« La même que la mienne »

Dans le box, l’homme n’arrive pas à se tenir debout tant il souffre de ses articulations. « On m’a volé deux trottinettes en 6 mois. [Celle-là] était quasiment la même que la mienne. J’ai pété un câble… » « Elle appartient à un jeune de 17 ans, coûte 690 euros et la pince coupante vous l’aviez sur vous ? », l’interroge la présidente. « Je l’ai trouvée sur un chantier », répond le voleur.

Pourquoi une comparution immédiate pour «un simple» vol de trottinette restituée à son propriétaire ? Le ministère public ne manque pas de relever le profil de l’auteur des faits, un récidiviste condamné récemment pour d’autres faits de vols ne respectant sa peine de sursis probatoire.

À l’annonce des réquisitions, à savoir 7 mois de prison (4 mois plus 3 mois de révocation de sursis probatoire), le prévenu lance un « ouais ! » faussement joyeux mais acide, depuis le box. « Je dis cela pour rire », poursuit-il.

Le tribunal l’a condamné à 6 mois de prison : 3 mois ferme et 3 mois de révocation partielle d’un précédent sursis avec maintien en détention.