Bugey : « Une histoire au contact de la vérité », contée par Pierre Mercier

Le dessinateur Josselin Limon-Duparcmeur et le scénariste Pierre Mercier.
Le dessinateur Josselin Limon-Duparcmeur et le scénariste Pierre Mercier.

Après la rafle du 14 décembre 1943 de Nantua et le défilé des maquis de l’Ain du 11 novembre 1943 à Oyonnax, les deux auteurs se sont attaqués au sabotage des locomotives à Ambérieu-en-Bugey de la nuit du 6 au 7 juin 1944. Le scénariste Pierre Mercier nous répond.

Pourquoi vouloir raconter cet épisode ?

Cet événement est un élément majeur dans la bataille du rail au lendemain du débarquement. Il met en œuvre un des derniers camps de Maquis créé, le camp des Enfants de troupe de l’école d’Autun, replié d’abord en 10 à Valence, puis au camp de Thol lors de l’invasion de la zone « libre » en novembre 42.

Il associe l’Armée Secrète (A.S.) locale, trois camps du Maquis et les cheminots.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite
J ACCÈDE À MON ARTICLE EN REGARDANT UNE PUBLICITÉ