Morzine : la ville se prépare à des journées chargées pour le Tour de France

Les magasins de Morzine se sont mis aux couleurs du Tour.
Les magasins de Morzine se sont mis aux couleurs du Tour.

A Morzine, le retour du Tour rime avec affluence et défi logistique. « C’est beaucoup de travail pour les services techniques de la mairie, explique Sara Burdon de l’office de tourisme. Après la Spartan, il faut tout réaménager pour faire de la place pour la course et les stands du village de départ. Ensuite, il faudra tout démonter entre le Tour de France et les Harley Days en une journée, alors que d’habitude c’est une semaine de préparation. » Pour pouvoir accueillir les véhicules du Tour et des équipes, la Mairie a préparé des arrêtés pour réserver des espaces devant certains hôtels, faute de place pour les bus dans les parkings souterrains.

En plus des centaines de personnes travaillant pour le Tour qui logeront à Morzine, les visiteurs seront nombreux. Pour l’instant, le taux d’occupation est à 73 % pour la semaine prochaine, un chiffre encore plus important pour les deux nuitées du tour. « La dernière fois qu’il y a eu une journée de repos à Morzine, il y avait énormément de monde, se souvient Frédéric Baud, gérant d’un magasin de chaussures et président de l’association des commerçants. Les gens qui travaillent sur le Tour ont toujours besoin de quelque chose. La petite restauration et les bars se préparent particulièrement. »

2 500 invités à nourrir

Côté livraison, Chantal Braize, gérante de la supérette Spar au cœur du village prévoit aussi ses arrières. « Comme on est en plein centre, on ne pourra pas être livrés lundi ou mardi. On est obligés de stocker et de s’organiser avant. On va avoir une baisse d’activité par rapport aux clients habituels qui ne peuvent plus venir mais on aura une recrudescence d’activité avec le Tour. »

Les équipes s’occupent elles-mêmes de l’alimentation de leurs coureurs. Pour le reste, c’est l’entreprise Sodexo, spécialisée, entre autres, dans la restauration collective, qui s’occupe de nourrir les professionnels présents sur le Tour, en dehors des cyclistes (staff, invités, partenaires…). « Au quotidien, ce sont environ 2 500 invités qu’il faut nourrir, 300 partenaires principaux, 600 repas pour les caravanes, etc. », énumère Laurent Hetet, responsable logistique Sodexo sur le Tour de France.