Bons-en-Chablais : avec la gouache Estelle Lagarde peint des bijoux de manière ultra-réaliste

Peintre, designeuse, Estelle Lagarde crée des gouachers pour les grandes marques de joaillerie, d’horlogerie...
Peintre, designeuse, Estelle Lagarde crée des gouachers pour les grandes marques de joaillerie, d’horlogerie...

Une gouacheuse peint des gouachers : des dessins de bijoux ou de montres avant leur fabrication. Atypique et méconnu, c’est un savoir-faire traditionnel français. Pourtant, ils sont peu nombreux dans le pays, une quinzaine peut-être à le pratiquer. Bons-en-Chablais en abrite une : Estelle Lagarde, grande passionnée de joaillerie et d’horlogerie. Son truc à elle, c’est les dessins ultra-réalistes. Des dessins si précis, si esthétiques, qu’on les voudrait presque encadrés, accrochés à un mur !

Sovereign Création

Un gouacher, pourquoi faire ?

Le gouacher a deux utilités. En catalogue, il permet aux grandes maisons de présenter leurs bijoux ou leurs montres avant leur fabrication, et peut-être déclencher une vente. L’avantage avec les dessins, c’est que les clients intéressés peuvent encore modifier les détails en fonction de leurs envies. Enfin, le gouacher sert aussi pour la fabrication, c’est une sorte de fiche technique à échelle 1. « Le joaillier va prendre le gouacher et va mesurer toutes les parties du bijou. Il va pouvoir savoir quelles sont les dimensions de n’importe quelle partie de la pièce. Ça lui permet aussi de lire les volumes, de savoir les matériaux utilisés… » indique Estelle Lagarde.

Dans son atelier, la jeune femme entrepose des pinceaux, des tubes de peintures et des catalogues remplis de gouachers, qu’elle a fait pour ses clients ou pour elle-même. Passionnée, l’artiste entrepreneuse peut passer plusieurs jours à travailler sur un dessin. « C’est un métier qui demande beaucoup de patience. Des fois, c’en est même frustrant ! Mais à la fin, je suis fière de voir le résultat attendu. »

De créatrice de mode à créatrice de bijoux

Petite, elle voulait être créatrice de mode. Évidemment, elle aimait déjà le dessin, mais c’est en école de bijouterie-joaillerie qu’elle découvre le gouacher, et le métier qui va avec. Pouvoir créer des bijoux et les peindre, tout ce qui lui plaît ! Aujourd’hui, elle est gouacheuse et designeuse à son compte. Certains de ses clients, des maisons de haute joaillerie et d’horlogerie pour la plupart, lui commandent ou bien le dessin de bijoux déjà imaginé, ou bien la création de A à Z d’un bijou unique. « Quand je suis designeuse, j’imagine le produit esthétiquement parlant : la forme, les matériaux, je choisis les inspirations. Et ensuite, entre en seconde partie mon métier de gouacheuse, où là je mets en peinture mon design, ce que j’ai imaginé. Le but c’est de le rendre le plus réaliste possible, pour que le client puisse se projeter avec le bijou. »

Cette année, la gouacheuse de Bons-en-Chablais espère lancer sa propre marque, qu’elle a imaginée et déjà peinte. Une nouvelle étape pour celle qui a travaillé avec les grandes maisons, et qui a créé son site en ligne de conseils pour apprendre les techniques de gouacheur.