Le Salève, un massif aux représentations multiconfessionnelles

Le site du monastère bouddhique du Salève abrite depuis 2019 le « Stupa de la Descente des Cieux ».
Le site du monastère bouddhique du Salève abrite depuis 2019 le « Stupa de la Descente des Cieux ».

Le Salève est sans doute la montagne de Haute-Savoie où il y a le plus de courants religieux représentés. Il est à la fois catholique (Chartreuse de Pomier, églises, oratoires, croix de mission), protestant (temple de Mornex, villa Emmanuel, Campus adventiste de Collonges) ou bouddhique (monastère Shedrub Chockbor Ling).

Il renferme même une chapelle cryptée

Mais décidément singulier, ce cher Salève est aussi multireligieux et ésotérique, avec la chapelle du château des Avenières. Conçue en 1917 par le mystérieux Assan Dina, cette chapelle cryptée à la façon d’un alchimiste est décorée de mosaïques représentant des dieux égyptiens, les arcanes majeurs du Tarot, le yin & le yang, des versets de la genèse, l’alphabet hébraïque, voire les métaux alchimiques…

Dans un genre plus classique, le Salève compte aussi plusieurs oratoires. Parmi ceux-ci, le plus ancien est celui de Notre Dame de la Montagne, érigé en 1806 au Coin, à proximité du départ du sentier d’Orjobet. Également bâti au XIXe siècle (1864), l’oratoire de Notre Dame du Salève offre aux randonneurs du sentier des Bucherons, entre Monnetier et la gare d’arrivée du téléphérique, une respiration bienvenue. Plus récents, les oratoires de Bellevue, sur les hauts de Bossey, et de Saint-Bruno, sur le sentier des petites croix (Pomier), ont été érigés en 1959 et 1960. Le plus original est certainement celui de Notre Dame de l’Espérance, réalisé en 1985 à l’initiative du père Amédée Anthonioz dans l’ancienne « cabane » d’arrivée du chemin de fer aérien de La Thuile !

Les bonnes ondes du stupa du Salève

A proximité du monastère tibétain Shedrub Choekhor Ling se trouve un stupa, monument symbolisant l’esprit éveillé de Bouddha, érigé en 2019. D’une hauteur de sept mètres pour une largeur de quatre mètres sur quatre, ce « Stupa de la Descente des Cieux » a été construit en huit mois et contient en son cœur des reliques saintes de plusieurs dalaï-lamas, des perles sacrées, des offrandes ou les œuvres complètes de Bouddha en tibétain, soit en tout une tonne de documents et d’objets divers. Ce stupa représente « la source de l’énergie de l’amour et de la compassion, tout en protégeant les environs d’influences négatives et en contribuant à l’harmonie universelle ».