Valserhône : restaurateurs locaux recherchent employés désespérément

Si le manque de main-d’oeuvre persiste, certains restaurateurs pourraient mettre la clé sous la porte.
Si le manque de main-d’oeuvre persiste, certains restaurateurs pourraient mettre la clé sous la porte.

Le gérant du restaurant Le Capri à Bellegarde est au courant et inquiet de la situation bien qu’il soit pour l’instant épargné par ce phénomène. «  J’emploie 8 personnes actuellement, plus des extras, détaille Grégory Artaud. J’ai recours à eux pour faire en sorte que tout mon personnel régulier puisse prendre ses vacances. L’objectif, c’est que tous mes employés soient reposés, avant le départ de la saison, parce qu’entre la salle et la terrasse, on a une grosse charge de travail, jusqu’à 110 couverts.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite