Le coq énervait ses voisins : il a été retrouvé mort

Le gallinacé qui énervait les voisins a été retrouvé mort au matin du mercredi 2 octobre - Capture d’écran Facebook Astrid Lefetz
Le gallinacé qui énervait les voisins a été retrouvé mort au matin du mercredi 2 octobre - Capture d’écran Facebook Astrid Lefetz

Les affaires de voisinage de ce type ne cessent de se multiplier. Ainsi, près d’Annecy, un propriétaire de coqs a été prié de faire taire ses animaux par le tribunal, à la demande de ses voisins. Dans le Pas-de-Calais, à Rang-du-Fliers, près du Touquet, le coq Maurice avait fait parler de lui en août dernier. En effet, le voisinage s’était plaint des cocoricos matinaux de l’animal.

Finalement, Maurice ne chantera plus. En effet, sa propriétaire a annoncé mercredi 2 octobre la mort de l’animal sur son compte Facebook avec ces mots : « Maurice est mort. Nous l’avons retrouvé dans le poulailler mort le long du grillage. Nous n’entendrons plus son chant matinal que j’adorais car avouons qui n’aime pas entendre le coq nous annoncer le jour se lever ? » Maurice vivait dans un poulailler clos dans le jardin et recouvert d’un filet avec quatre poules ainsi qu’une chèvre et un bouc.

Alors que de plus en plus d’affaires similaires émergent, un député a demandé en juillet l’inscription au patrimoine de chaque département ses traditions sonores ou sensorielles pour les protéger.