Rumilly : une exposition exceptionnelle sur Henry Tracol, figure de la vie locale

Avec le soutien de son épouse Bernadette, Henry Tracol a offert un témoignage précieux de la vie locale.
Avec le soutien de son épouse Bernadette, Henry Tracol a offert un témoignage précieux de la vie locale.

Si l’accès aux spectacles vivants nous est encore interdit, il reste fort heureusement une petite place pour les expositions.

L’espace «Expositions» du Quai des Arts s’ouvre, si tout va bien, jusqu’au 28 août prochain pour une rétrospective des «Soixante années de photos» (ainsi qu’il avait titré l’un de ses livres) du regretté Henry Tracol, disparu en septembre 2019 après 95 ans d’une vie qu’il aura goûtée avec gourmandise.

Photographe, écrivain, dramaturge, cinéaste, journaliste, mais aussi comédien, conseiller municipal, responsable d’associations, etc., Henry aura parcouru les années en accompagnant la vie locale et en mettant en lumière les personnages, publics ou trop peu visibles, qui l’ont animée. Les photographies de cet «Albanais de cœur» offrent un précieux témoignage de la réalité de la vie quotidienne de la deuxième moitié du XXe siècle à Rumilly.

L’exposition au Quai des Arts en propose une sélection parmi les plus de 150 000 clichés qu’il a réalisés pendant sa carrière.

L’entrée est libre aux heures d’ouverture de la Médiathèque : mardi, jeudi, vendredi de 14 h 30 à 17 h 30, mercredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30, samedi de 10 h à 17 h. Conditions sanitaires : port du masque et désinfection des mains à l’entrée du Quai des Arts obligatoires, neuf personnes maximum dans l’espace Expositions.

A noter que la cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain a réalisé un montage à partir de certains films d’Henry Tracol. Ce travail pourrait être présenté au cinéma «Les lumières de la Ville» de Rumilly courant juin, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.