Aix-les-Bains : pour l’association Roue Libre, « le vélo n’est pas réservé à une élite »

Patrick Petitpas, à droite, travaille avec l’Entraide Aixoise pour permettre aux personnes défavorisées d’avoir un vélo.
Patrick Petitpas, à droite, travaille avec l’Entraide Aixoise pour permettre aux personnes défavorisées d’avoir un vélo.

Rencontre avec Patrick Petitpas, référent Aix-les-Bains de l’association Roue Libre, qui nous explique comment promouvoir le vélo en ville.

Est-il difficile selon vous de laisser une place au vélo en ville ?

« Un peu car il faut faire cohabiter tout le monde. Parfois, on voudrait développer des secteurs, mais les riverains n’aiment pas que l’on enlève des places de stationnement, ce que l’on peut comprendre. Il faut des concessions de part et d’autre.

En tant qu’association, comment faites-vous la promotion du vélo dans l’agglomération aixoise ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite