Chambéry : des psychologues victimes collatérales de la fermeture des centres commerciaux

« On nous met dans le même lot que les commerçants. Parce qu’on ne fait pas de vaccins et qu’on n’est pas un centre médical, on doit fermer parce que la galerie marchande ferme », déplore la professionnelle.
« On nous met dans le même lot que les commerçants. Parce qu’on ne fait pas de vaccins et qu’on n’est pas un centre médical, on doit fermer parce que la galerie marchande ferme », déplore la professionnelle.

Ils ne comprennent pas cette décision. Des psychologues installés dans la galerie commerciale Chamnord de Chambéry ont appris vendredi 26 mars qu’ils devaient fermer leur CPEA (centre privé pour enfants et adultes) le soir-même, une décision prise par arrêté préfectoral en lien avec la fermeture des centres commerciaux de Savoie. Ghislaine Reille, psychologue clinicienne spécialisée en neuropsychologie s’inquiète. «  Je ne sais pas comment faire, les patients sont en souffrance et cette fermeture nous empêche de poursuivre notre travail comme il faut. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite