La Motte-Servolex : il découvre une grenade dans son jardin!

Le particulier a ramené l’engin explosif à la brigade de gendarmerie motteraine.
Le particulier a ramené l’engin explosif à la brigade de gendarmerie motteraine. - Gendarmerie nationale 73

Ce n’est pas le genre de «légumes» qui pousse habituellement en cette saison ! Pourtant, durant le week-end des 20 et 21 mars 2021, un Savoyard est tombé nez à nez sur une grenade à fragmentation sur son terrain, qu’il a ramenée à la brigade de gendarmerie de La Motte-Servolex. Comment s’est-elle retrouvée là et depuis quand ? Mystère. Les gendarmes de la Savoie, qui ont annoncé la nouvelle samedi 27 mars, n’ont pas donné de précisions.

Ce qui est sûr, c’est que ce type de découvertes demande la plus grande vigilance et d’infinies précautions. « Contrairement à ce que certains peuvent penser, ces engins sont encore dangereux, même après plusieurs décennies, et peuvent exploser à tout moment », mettent en garde les militaires savoyards, tout en précisant que « plus d’une dizaine de personnes sont ainsi blessées, voire tuées, chaque année, par imprudence ».

Un obus trouvé le lendemain

Preuve que ce genre d’incidents n’est pas si rare, le lendemain, un particulier est, lui, tombé sur un obus ! Cette fois, cela s’est passé à Valgelon-La Rochette, à une trentaine de kilomètres de là.

Dans les deux cas, une équipe de démineurs de la Sécurité civile est intervenue pour prendre en charge ces engins explosifs.

La gendarmerie de Savoie en profite d’ailleurs pour donner des recommandations aux personnes qui seraient confrontées à ce genre de situations.« Si vous trouvez des munitions ou des explosifs dans votre jardin ou au détour d’une promenade, n’y touchez surtout pas, quel que soit leur état. Signalez le danger et contactez au plus vite la Gendarmerie ou la Police. Ces derniers alerteront les services compétents en vu de la destruction des engins », écrit-elle sur sa page Facebook.

Un message directement adressé aux collectionneurs ou aux curieux. Car, en plus de présenter un risque, la détention d’explosifs et de munitions est soumise à autorisation.