Dimanche 28 mars, on passe à l’heure d’été

Ce changement d’heure devait être le dernier, mais la crise sanitaire en a décidé autrement.
Ce changement d’heure devait être le dernier, mais la crise sanitaire en a décidé autrement. - Photo d’illustration

Comme le dit la formule consacrée : « Dimanche 28 mars, à 2 heures du matin, il sera 3 heures ». C’est-à-dire que nous passons à l’heure d’été. Chaque année depuis 1976, le passage à l’heure d’été a lieu lors du dernier week-end (complet) de mars. Pour rappel, le passage à l’heure d’hiver a lieu, lui, le dernier week-end d’octobre.

Le but de ce changement était alors de faire des économies d’énergie, après la crise pétrolière. Cependant, les détracteurs du changement d’heure estiment que ses gains énergétiques sont trop limités et qu’il a des effets négatifs sur la santé, le sommeil et la sécurité routière.

Une heure de sommeil en moins

C’est la question qu’on entend beaucoup au moment du changement d’heure : « on gagne une heure de sommeil ou on perd une heure ? ». En mars, on perd une heure, puisque les aiguilles vont bondir en avant d’une heure. En revanche, ce changement d’heure nous permet de gagner une heure de lumière en fin de journée, en plus du rallongement naturel des journées à mesure de l’approche du solstice d’été, en juin. Lorsque nous sommes à l’heure d’été, nous sommes décalés de deux heures par rapport à l’heure solaire.

Le dernier changement ?

Le passage à l’heure d’été de 2021 devait être le dernier, mais la pandémie est passée par là. En effet, les pays de l’Union européenne devaient choisir leur heure permanente favorite (heure d’hiver ou heure d’été) le 1er avril 2020 avant de se coordonner. Seulement, avec la crise sanitaire, la programmation même d’une date pour acter cette décision a été reportée. Selon la députée européenne Karima Delli (EELV), « cela va être un peu compromis pour 2021 ».

Nous devrions donc continuer à changer d’heure jusqu’à nouvel ordre et repasser à l’heure d’hiver le 31 octobre 2021.

Les Français favorables à l’arrêt du changement d’heure

En 2019, l’Assemblée nationale avait réalisé une consultation auprès des Français au sujet du changement d’heure. Elle avait reçu plus de 2 millions de réponses. Parmi les répondants, 83 % souhaitaient la fin du changement d’heure deux fois dans l’année et 51 % préféraient rester à l’heure d’été (36 % à l’heure d’hiver et le reste à l’heure « universelle », soit celle utilisée par le Portugal et le Royaume-Uni en hiver)