Aix-les-Bains : Soukayna El Ouali se bat pour pouvoir remarcher

Depuis la dégradation de sa pathologie, Soukayna ne peut plus se mettre debout et marcher sans appui.
Depuis la dégradation de sa pathologie, Soukayna ne peut plus se mettre debout et marcher sans appui.

Dès sa naissance, la vie de Soukayna El Ouali, Aixoise de 29 ans, a été un combat. « Je suis née à cinq mois de grossesse, explique-t-elle. J’ai eu un arrêt cardiaque qui a créé une paralysie cérébrale et donc des lésions au cerveau. »

Malgré ce statut de très grande prématurée et un passage en couveuse obligatoire, les médecins annoncent aux parents de Soukayna qu’elle sera « un bébé normal ».

« Sauf qu’à quatre mois, ils ont remarqué les premiers problèmes neurologiques, puisque je ne savais pas lever la tête. » Les spécialistes attendent de voir l’évolution, font quelques recherches, pour finalement poser le diagnostic lorsque Soukayna a trois ans : elle est atteinte de diplégie spastique (lire par ailleurs), une pathologie liée à une paralysie cérébrale qui cause des contractions involontaires et douloureuses des muscles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite