Tuerie de Chevaline: une nouvelle piste «en cours de vérification»

Tuerie de Chevaline: une nouvelle piste «en cours de vérification»

Une lueur d’espoir, pour tenter d’élucider la tuerie de Chevaline, restée non élucidée depuis septembre 2012  ? Le Canard Enchaîné, révèle, dans son édition du 24 février, que les enquêteurs de la brigade criminelle à Paris ont démantelé une loge franc-maçonne, reconvertie dans les tentatives de meurtres et les intimidations, qui pourrait avoir un lien avec le désormais célèbre « cold case » haut-savoyard.

Une perquisition menée chez le commanditaire d’une tentative d’assassinat a abouti à la découverte de munitions de Luger P 06, la même arme que celle utilisée pour tuer les membres de la famille Al-Hilli et Sylvain Mollier, dans la combe d’Ire à Chevaline.

Une raison suffisante pour pousser les investigations

Pas une preuve formelle de lien, mais une raison suffisante pour pousser les investigations, puisque l’arme du crime de Chevaline, jamais retrouvée, reste un chaînon manquant déterminant dans la résolution de l’enquête.

Jointe par l’Essor, la procureure d’Annecy Véronique Denizot confirme que la piste parisienne « est en cours de vérification », le juge d’instruction annécien du dossier s’étant rapproché de son homologue à Paris.

Une nouvelle piste à creuser, avec précaution : « Ce n’est pas la première fois que l’on trouve un Luger P 06 [des munitions dans cette affaire, Ndlr], et que ça ne donne rien », tempère la magistrate, qui confirme toutefois que la piste mérite d’être creusée avec attention.