Rumilly : la polémique va-t-elle renaître autour du cinéma ?

En février 2015, une manifestation de soutien aux gérants du Concorde avait rassemblé plusieurs centaines de Rumilliens.
En février 2015, une manifestation de soutien aux gérants du Concorde avait rassemblé plusieurs centaines de Rumilliens.

Il y a un peu plus de cinq ans, « l’affaire » avait provoqué pas mal de remous dans la ville, aussi bien au conseil municipal que dans les bars et dans les rues. La désignation d’un délégataire pour exploiter le nouveau complexe cinématographique se déroulait dans une ambiance pour le moins tendue.

Alors que débutaient les travaux de construction du cinéma sur le site du Crêt, la municipalité devait organiser une délégation de service public (DSP), pour assurer l’exploitation de ce complexe. La commission avait proposé la candidature de la Société « Ecrans pour tous », écartant celle de la SARL Cinéscop74 qui exploitait jusqu’alors le cinéma rumillien Le Concorde. Décision approuvée par le conseil municipal le 26 février 2015, malgré une forte mobilisation des Rumilliens pour défendre «leur» cinéma et ses exploitants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite