Vieille dame de 120 ans, la gare de Chamonix a su conserver son authenticité

Les lucarnes en chien-assis, au deuxième étage du bâtiment voyageurs, donnent du cachet à la gare de Chamonix.
Les lucarnes en chien-assis, au deuxième étage du bâtiment voyageurs, donnent du cachet à la gare de Chamonix.

La gare de Chamonix ne fait certes pas partie de la déclinaison européenne du jeu de société américain à succès « Les aventuriers du rail » mais cela ne l’a pas empêchée de réaliser un parcours remarqué lors du concours de la plus belle gare de France 2020, organisé par la SNCF (lire plus bas).

«  Tout le monde l’aime bien, elle est jolie sur le plan architectural, sans être prétentieuse. Voilà pourquoi les internautes, pas forcément de Chamonix, ont voté pour elle, analyse Christine Boymond Lasserre, guide-conférencière. Elle est rattachée à des souvenirs et témoigne de l’histoire du développement de la commune.  »

La mise en service de la gare, qui remonte à 1901 (année de l’achèvement de la ligne démarrant au Fayet, à Saint-Gervais-les-Bains), accélère le désenclavement de Chamonix, entamé en 1870 avec la fin de la construction de la route carrossable depuis Sallanches.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite